19/03/2010

Alice au pays des merveilles (Tim Burton)

On peut regretter que l' "Alice au pays des merveilles" de Tim Burton débute laborieusement. Personellement je me suis demandé quel était le point commun entre la magie de Lewis Carrol, la fantaisie de Tim Burton et le début du film.Le début du film m'a laissé l'impression que Tim Burton n'a pas su comment introduire son merveilleux monde. L'introduction, sans rapport avec le sujet, ne trouve une résonnance qu'au deuxième degré de la lecture et ce avec une mûre réflexion. Au bout de quelques minutes se manifestent (enfin), de facon subtile, les créatures du monde merveilleux. J'avoue que j'aurais préféré que le film commence directement par cela et qu'il nous emmène pour une plus longue odyssée au pays d'Alice.Vient ensuite une incroyable et peu convetionelle aventure à la facon de "Beyond Wonderland" et "Return to wonderland" où les personnages de Lewis Carroll prennent enfin vie et la dimention qui est la leur. C'est globalement un excellent divertissement à voir en famille. Divertissement qui s'inscrit parfaitement dans la lignée des productions "Disney". Cependant, on peut regretter également que Tim Burton ne puisse pas faire ce qu'il veut et qu'il doive brider son talen pour les mêmes raisons. On sent que ce dernier (le talen de Tim Burton) réclamme une entière liberté d'action afin de pouvoir pleinnement s'exprimer.

14:39 Écrit par Cheshire Cat dans Ma critique de... (cinéma) | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |